• Edition Denoel (2014) - 208 pages - 17.50??Christopher Priest : Notre ?le sombre
    Traduit par?Michelle Charrier

    ?Je suis sale. J'ai les cheveux dess?ch?s, pleins de sel, des d?mangeaisons au cuir chevelu. J'ai les yeux bleus. Je suis grand. Je porte les v?tements que je portais il y a six mois et je pue. J'ai perdu mes lunettes et appris ? vivre sans. Je ne fume pas, sauf si j'ai des cigarettes sous la main. Je me saoule une fois par mois, quelque chose comme ?a. La derni?re fois que j'ai vu ma femme, je l'ai envoy?e au diable mais j'ai fini par le regretter. J'adore ma fille, Sally.
    Je m'appelle Alan Whitman... Et je survis dans une Angleterre en ruine, envahie par des populations africaines oblig?es de fuir leur continent devenu inhabitable.??

    Notre ?le sombre?est la version r?vis?e du?Rat blanc, une ?uvre ?de jeunesse? datant de 1971. Se situant dans la droite ligne des romans catastrophe de J.G. Ballard et John Wyndham, Christopher Priest y dresse le portrait ironique d'une ancienne puissance coloniale colonis?e ? son tour. Plus de quarante apr?s sa premi?re ?dition,Notre ?le sombre?n'a rien perdu de son pouvoir de fascination. Sa critique de l'arrogance des pays du Nord vis-?-vis de ceux du Sud est plus que jamais d'actualit?.

    Mon avis :?
    Avant toutes choses, je tiens ? remercier les editions Denoel pour cet envoi m?me si je n'ai pas r?ussi ? accrocher ? ce livre... Ce qui m'a tout de suite taper dans l'oeil c'est le r?sum?, la citation que l'on y retrouve m'a donn? envie de sauter ? pieds joint dans l'histoire mais je n'ai malheureusement pas r?ussi ? appr?cier ma lecture ... Vous verrez que je suis tr?s partag?e apr?s cette lecture, qu'en penser r?ellement ??

    Alan Whitman est un homme plus que normal : il a une femme, une fille et une maison alors quand des vagues d'immigr?s arrivent et chamboulent tout le syst?me qu'il connaissait, il est totalement d?sempar?. Entre apparition de milices, p?nurie de tout, peur et faim il devra trouver un moyen de survivre tout en prenant soin de sa fille. La travers? des enfers d'un homme ordinaire...

    L'histoire se met en place petit ? petit, lentement et c'est une chose qui m'a d?s le d?part d?plu. En effet, il y a beaucoup de mati?re, de choses ? dire et un ?norme contexte ? mettre en place mais la lenteur?ex?cive de tout cela n'a r?ussi qu'?m'exasp?rer. Je me?doute bien que cette lenteur permet aux lecteurs de comprendre pleinement les enjeux de l'histoire et d'en tirer une certaine le?on mais je trouve que l'auteur a oubli? qu'il faut un peu d'action pour que ?a passe mieux comme dans Uglies de Scott Westerfiel o? il y a certes un grand message mais o? il y a malgr? tout une bonne dose d'action pour que l'on ne s'ennuie pas. Or, sinc?rement, m?me si tout ce qui se passait entre les Afrims et les Anglais ?taient passionnants et portant ? r?fl?chir, je me suis ?norm?ment ennuy?e ! De plus, les ?tats d'?mes d'Alan sont assez path?tiques, il est un v?ritable anti-h?ros mais justement le tout est trop creus? vers cela tant et si bien que je n'ai pas r?ussi ? m'attacher ? lui. Encore une fois, je sais que cela permet de montrer comment un homme lambda aurait r?agi dans des moments pareils (parce que oui, nous ne sommes pas tous des h?ros et moi-m?me la premi?re soyons r?alistes !) mais voil?, il me manquait une dose de romanesque pour que j'arrive ? l'appr?cier.?

    Parmi les personnages je n'ai pas r?ussi ? m'attacher et c'est aussi ? cause de cela que je ressors perplexe de cette lecture. Pour moi, il est primordiale que je ressente quelque chose avec les personnages que je les aime ou que je les d?teste mais pas de vide ?motionnel comme j'en ai eu ici notamment avec les personnages secondaires... Cependant j'ai r?ussi ? d?tester Isobel et Alan. Pourquoi ? Parce qu'ils sont totalement hypocrites envers eux m?me ! Alan trompe sa femme, sa femme fait semblant de ne rien voir et en avant guigant ? Huum non, je n'arrive?d?cid?ment?pas ? aimer ce genre de personnages... D'autant plus qu'Alan est un personnage qui ne sait pas o? se placer dans son pays et dans la conjecture actuelle et c'est terriblement aga?ant ? suivre puisque cela fait de lui un personnage peureux... Sally, ? la limite, trouve un peu?gr?ce?? mes yeux mais elle ne me laissera pas un souvenir imp?rissable parmi les personnages de mes livres lus ...?

    Pour ce qui est de l'?criture, outre le fait que le tout soit tr?s lent, j'ai trouv? qu'elle ?tait vraiment bien travaill? pour que les messages v?hicul?s par l'auteur passent correctement. Malgr? cela, le tout reste assez fluide et si vous r?ussissez ? accrocher malgr? la lenteur, c'est un livre qui pourrait vous plaire si vous n'avez pas peur d'une ?criture froide ! Par contre, je tiens ? pr?ciser qu'ils y a des sc?nes tr?s crus voire choquantes mais il faut s'y attendre puisque l'auteur nous montre la d?ch?ance d'une nation qui ne sait plus o? elle en est apr?s une colonisation violente.?

    Pour en venir aux messages dont je parle depuis le d?but de cet avis - si vous ?tes arrivez jusqu'ici bravo - ce sont des messages tr?s actuels partout dans le monde dont la France. En effet, l'auteur pose ici le sujet de l'immigration et des possibles probl?mes que cela peut engendrer comme une p?nurie de logement etc .. quand le tout est pouss? ? son paroxysme. Mais outre les probl?mes que cela pourraient poser ? des pays mal pr?par?s, l'auteur nous parle aussi de la question de l'int?gration. Comme s'int?grer dans un pays qui n'est pas encore le sien ? Quand les gens vous sont hostiles ? Toutes ses questions doivent trotter dans la t?te de milliers de gens chaque jours et il est appr?ciable de les voir poser dans une oeuvre litt?raire pour qu'on n'oublie pas d'y penser et de se mettre ? la place de ces personnes.?

    En bref, c'est un livre tr?s int?ressant, intriguant mais qui n'aura pas su me charmer ? cause de ses personnages froids et de la lenteur?excessive?de l'histoire en elle-m?me.?N?anmoins?certains avis sont positifs comme celui de Blog-O-Livre.

    10 commentaires
  • Chlo? Neill : Les vampires de Chicago T2 - Petites morsures entre amisMilady - 476 pages - 7??
    ?
    La cohabitation entre les humains et nous pourrait bien ?tre rompue si on apprend l'existence des raves, ces orgies o? les vampires regroupent les hommes pour s'offrir une beuverie. Bien que la plupart des vampires r?prouvent ce comportement, un journaliste trouve l? une occasion en or d'impressionner sa famille. C'est pourquoi mon Ma?tre me demande de l aide pour faciliter l'?change entre humains et vampires. Mais quelqu'un ne voit pas ?a d'un bon il. Quelqu'un qui nourrit une vieille rancune...

    Mon avis :?
    En ce moment, je suis totalement accro ? la bit-lit, ?a faisait un petit moment que je n'en avais pas lu ? haute dose du coup l? je me fais plaisir. Je suis ? fond dans la s?rie Les vampires de Chicago et c'est parfait puisque cela me fera avancer dans la s?rie - ce qui est unes de mes r?solutions de l'ann?e (avancer dans mes s?ries voire m?me en finir). Ce second tome est un excellent tome et je vous dis pourquoi plus en d?tail dans mon avis, suivez le guide..?

    M?rit est devenue sentinelle de la maison Catogan et elle remplis son r?le tant bien que mal avec de nombreux entrainements chaques jours pour se perfectionner. Cependant la rumeur concernant des raves parvient aux oreilles d'Ethan et celui-ci d?cide d'enqu?ter. C'est d?j? bien assez difficile sans que viennent se m?ler des histoires de coeurs, du chantage et sa vieille ennemie pr?f?r?e ... Pauvre M?rit !?

    Sinc?rement, il se passe ?norm?ment de choses dans ce tome et on ne peut pas s'ennuyer. Cependant, j'avoue que l'action se concentre surtout sur les personnages, leurs ?volutions les uns avec les autres et l'enqu?te sur les raves et le chantage d'une grande famille de Chicago passent plut?t comme secondaire. Apr?s, ?a ne m'a pas g?n? parce que j'adore vraiment la mani?re dont l'auteur traite ses personnages, comment elle les fait ?volu? en nous donnant ce que l'on veut mais pas trop pour nous titiller, c'est extr?mement machiav?lique ! Dans ce tome on en apprend plus sur Ethan ainsi que sur M?rit et on tourne surtout autour de la politique des vampires avec le monde ext?rieur, j'ai trouv? ?a tr?s int?ressant et je suis sure que cela servira pour de futurs tomes. N?anmoins j'avoue avoir ?t? un peu d??u que la vraie bagarre n'ait dur? que tr?s peu de temps et encore assez vaguement, j'ai l'impression que l'auteur n'ose pas maltrait? physiquement ses personnages, c'est assez ?trange... En tout cas, c'est un superbe tome qui joue bien avec les nerfs et le cliffhanger ? la fin n'arrange pas les choses puisque j'ai directement saut? sur le troisi?me tome !?

    Comme je le disais plus haut, dans ce tome, on suit l'?volution des personnages, on en apprend plus sur eux et c'est tr?s appr?ciable. Apr?s, je me suis surtout focalis? sur Ethan et M?rit m?me si Morgan n'?tait pas loin de mes pens?es. J'ai beaucoup aim? les intrigues entre les personnages et surtout le doute qui plane sur Morgan, un grand myst?re que j'esp?re voir r?solu durant le troisi?me tome ! Ethan est ?gal ? lui m?me dans ce tome quoique sa carapace se fissure un chouia et c'est g?nial ! Rien que ?a, ?a me donne envie de d?vorer la suite, pour comprendre qui il est au plus profond de lui !?

    Il y a beaucoup d'humour dans l'histoire, l'auteur arrive bien ? jouer avec les mots, avec le suspense ... C'est ce qui permet bien sur de d?vorer le livre rapidement - m?me si, ? cause d'une panne de lecture j'ai mis plus d'un mois ! Cependant je trouve ?a ?trange qu'elle redoute visiblement de faire de vraies bagarres entre les personnages, elles sont toujours courtes et sobres or le monde des vampires n'est pas le monde des bisounours, j'ai h?te de voir si cela ?volue par la suite !?

    En bref, un super second tome qui ne donne qu'une envie : sauter sur le troisi?me !?

    27 commentaires
  • Edition la Table Ronde - 237 pages - 21??Annabel Lyon : Aristote, mon p?re
    ?
    Sortie du livre le 28/08/14 !?
    ?
    Pythias, la fille d'Aristote, a ?t? ?lev?e ? l'?gal des hommes. Elle fait figure d'exception ? Ath?nes, puis en Mac?doine o? elle est contrainte de s'exiler : c'est elle, et non son fr?re cadet, qui assiste Aristote dans ses travaux, provoque les coll?gues de son p?re par ses remarques pointues, et se r?ve en philosophe, scientifique ou sage-femme. La mort d'Aristote disperse ses biens et sa famille ? travers la Mac?doine, laissant Phytias seule, en d?calage avec cette soci?t? qui nie l'existence d'une conscience f?minine, et l'oblige ? se confronter ? la r?alit? d'un monde dont elle s'?tait toujours tenue ?cart?e.?

    Apr?s?Le Juste Milieu, qui ?voquait la relation entre le jeune Alexandre le Grand et son pr?cepteur Aristote, Annabel Lyon renouvelle le d?fi ambitieux d'?crire l'Antiquit? d'une plume actuelle et spontan?e.?Aristote, mon p?re?exhale le soufre des temples, le sang des femmes et les larmes de la trag?die.
    ?
    Mon avis :?
    Aristote, tout le monde le connait et je le connais d'autant plus que j'ai d? l'?tudier maintes et maintes fois durant mes deux premi?res ann?es de FAC en Lettres Modernes. De ce fait, quand les ?ditions de la Table Ronde m'ont propos? de lire un livre concernant Aristote, j'ai saut? sur l'occasion. Pourquoi pr?cis?ment ? Tout simplement parce que cel? parle surtout de la fille d'Aristote, Pythias qui fut une grande femme forte et j'adore d?couvrir la vie des femmes qui ont fait que la notre est celle qu'elle est aujourd'hui. Je peux vous dire qu'avec ce livre j'ai ?t? plus que ravie !?
    ?
    Nous suivons donc Pythias, fille d'Aristote. Quand nous arrivons dans l'histoire, elle a sept ans et aide d?j? son p?re ? ?tudier les entrailles ainsi que les os des animaux ce qui ne plait pas ? la concubine de son p?re qui a toujours une pens?e plus normale pour l'?poque : les femmes aux travaux de coutures ! Pythias devient rapidement une femme ?rudite tr?s dou?e pour les conversations philosophiques. Bien sur, ce bel ?quilibre va vite se rompre et elle devra faire face ? des d?cisions qu'il est dur de prendre ...?
    ?
    J'ai beaucoup aim? cette histoire assez rapide ? lire. On pourrait penser de prime abord que c'est un livre ennuyeux si on a une vision traumatis?e de La po?tique d'Aristote mais absolument pas ! Il y a certes des raisonnements philosophiques sur de nombreux sujets mais ils sont amen?s avec douceur pour nous permettre de comprendre aux mieux. L'auteure n'essaye pas de montrer son ?rudition concernant Aristote. Par ailleurs, sur ce sujet, on ressent vraiment les grandes recherches que l'auteure a fait pour faire son livre, le tout est passionnant !?
    ?
    Ce qui m'a le plus plu ? la lecture de ce livre c'est ?videmment le message avec lequel on ressort de ce livre : que l'on soit homme ou femme il faut toujours se battre pour ce que l'on croit juste et pour ses convictions ! Ce livre montre clairement le combat d'une femme pour ?tre un tant soit peu reconnue ? l'?gal des hommes puisqu'elle en a l'?rudition (elle est peut ?tre m?me plus intelligente que certains ...). Je trouve qu'il est g?nial de lire ce genre de livres pour ne jamais oubli? qu'il a fallu se battre durant des si?cles et des si?cles pour obtenir la vie que nous avons aujourd'hui, nous les femmes. Il faut ?tre reconnaissant ? l'?gard des femmes qui se sont battues pour cela.?
    ?
    Bien sur, si vous avez peur de tout cet aspect philosophique - combat pour ?tre mieux reconnue - vous pourrez vous pencher sur les intrigues autours de Pythias notamment autour de son promis, c'est tr?s int?ressant ? suivre et cela cr?e une intrigue tr?s sympathique. N?anmoins, le tout forme justement un tout donc il faut ?tre par? ? tout ce dont j'ai parl? plus haut.?
    ?
    Quelques phrases sur les personnages sans pour autant en cit? des tonnes : l'auteur parle d'Aristote et de sa famille avec une belle simplicit? et cela les rends tr?s chaleureux. Je me suis bien sur tr?s vite attach?e ? Pythias, cette femme si forte mais aussi ? Herpyllis qui est tr?s touchante. Bien sur tout un tas de personnages gravitent autour de la famille d'Aristote dont Thal?e et Belle... Il serait trop long de parler de tous mais ils sont tous tr?s bien effectu?s et on prend plaisir ? les voir appara?tre tout au long du r?cit.?
    ?
    L'?criture de l'auteure est un des points que j'ai beaucoup aim?. Elle est simple, fluide et tr?s claire ce qui fait que le livre est tr?s agr?able ? lire. Suivre Pythias ? la premi?re personne du singulier, tel un journal intime, nous rend plus proche d'elle et de ses r?flexions et je trouve que cela est une tr?s bonne id?e.?
    ?
    En r?sum?, ce fut une tr?s bonne lecture, passionnante qui m'a permis d'apprendre de nouvelles choses et surtout de d?couvrir une femme forte qui s'est battue pour ses droits tr?s t?t dans l'histoire ! A lire ! Merci ? l'agence presse LTR pour cet envoi.?

    20 commentaires
  • Edition de l'Aube - 221 pages - 17,90?Martin Gray : Ma vie en partage
    ?
    Plus de dix ans apr?s la parution de son dernier livre, Martin Gray, ?g? de 92 ans, sort de son silence gr?ce ? M?lanie Loisel, jeune journaliste canadienne.Stup?fi?e par le destin de cet homme ? la r?silience peu commune, elle est all?e le trouver et lui a pos? les questions que nous aimerions tous lui poser ? sans voyeurisme, mais sans timidit?.Qu?a-t-il ? nous dire, ce survivant du ghetto de Varsovie, cet homme qui a v?cu le pire, d?abord lors de la Deuxi?me Guerre mondiale, puis avec la perte tragique de toute sa famille dans un incendie de for?t sur la C?te d?Azur ? Eh bien, il nous d?livre un message de force de vie incroyable ! Bien au-del? du r?cit de son parcours, ces entretiens pr?cisent le rapport de Martin Gray au monde moderne, des grandes questions ?cologiques ? la jeunesse, en passant par l?alimen?tation, la sant?? Un entretien passionnant !Martin Gray est n? en 1922 ? Varsovie. Il a ?crit de nombreux livres, dont le tr?s c?l?bre Au nom de tous les miens (co?crit avec Max Gallo, Robert Laffont, 1971).
    M?lanie Loisel est journaliste pour plusieurs m?dias canadiens.
    ?
    Mon avis :?
    C'est le premier entretien que je lis sinc?rement mais en ce moment je m'?loigne un peu de mes genres de pr?dilection, je vais voir si la lecture est plus fra?che ailleurs et pour le moment ?a me r?ussi bien.?
    ?
    Je n'ai jamais lu Au nom de tous les miens mais j'ai beaucoup entendu parl? de cet auteur, Martin Gray, de cet homme qui a v?cu tant et tant de choses noires dont la moiti? auraient suffit pour nous briser ? jamais. Dans ces entretiens avec Melanie Loisel, Martin Gray relate sa vie, son exp?rience. Il partage son savoir d'humain vers d'autres humains en somme.?
    ?
    J'ai trouv? le tout terriblement touchant, comment ne pas ?tre touch? par les paroles de cet homme qui a v?cu plusieurs fois l'enfer ? En lisant je ressentais sa force, son envie de vivre, d'avancer mais surtout son envie de faire en sorte que le pire ne se reproduise pas, pas seulement pour lui, pour tout le monde ! Il a v?cu dans les ghettos de Varsovie et y a perdu toute sa famille et pourtant certains hommes se permettent de lui dire que tout cela n'est pas vrai ! Je me suis sentie totalement r?volt?e, d?go?t?e du genre humain parfois m?me mais malgr? la vigueur de ses paroles, il nous fait comprendre qu'il faut aimer la vie, aimer les Hommes qui peuvent faire des erreurs.?
    ?
    Il m'a fait comprendre les raisons pour lesquelles certains se mettent ? ?crire : ?crire c'est une mani?re de se souvenir, et de partager ce souvenir mais c'est aussi une th?rapie, une ext?riorisation de la douleur interne sur du papier. Cela m'a permis de me rendre compte que la lecture n'est pas une chose anodine et que dans certains cas c'est le partage des douleurs, c'est l'apprentissage de dures le?ons de vies.

    Je ressors changer de cette lecture, je ressors presque grandi. C'est un livre inoubliable ? mettre entre toutes les mains, en attendant je vais rapidement me procurer Au nom de tous les miens ! ?

    5 commentaires
  • Milady - 402 pages - 7.10?Patricia Briggs : Mercy Thompson 7 - La morsure du givre
    ?
    Pour Mercy Thompson, mari?e depuis peu ? Adam Hauptman, charismatique Alpha de la meute locale, Thanksgiving aurait d? ?tre une f?te paisible en famille. Elle ?tait loin d'imaginer que faire du shopping avec sa belle-fille Jesse risquait de virer au cauchemar. Et pourtant, lorsqu'elle ne parvient pas ? joindre Adam par t?l?phone, ni aucun membre de la meute, la jeune femme sait que tous ceux qu'elle aime courent un grave danger. Aid?e par des alli?s improbables, Mercy va devoir une fois de plus voler au secours des siens.

    Mon avis :?
    !! Attention gros spoiler !!
    Que dire ? part que j'ai ador? encore une fois ce tome des aventures de Mercy ? Cependant je l'ai trouv? moins bien que les autres tomes, je m'explique.?

    Mercy part faire du shopping avec sa belle-fille mais celui-ci tourne au cauchemar : un accident de voiture vient terminer la f?te mais ce n'est pas le plus grave. En effet, elle n'arrive pas ? contacter la meute ni par t?l?phone ni par les liens de meutes, Mercy comprend que la vie de la meute est en danger et elle fera tout pour les sauver...

    J'ai vraiment ador? cette 7?me aventure de Mercy qui reste ?gale ? elle-m?me. Cependant je l'ai trouv? un peu plus facile que les autres. Adam se lib?re un peu par enchantement, sauve la meute en 2/3 minutes... Euuuuh la vraisemblance tu connais ? L? on ressent bien que l'enl?vement n'?tait qu'un pr?texte d'une aventure de plus et ?a m'a vraiment d??ue m?me si en fan que je suis j'ai d?vor? le tome malgr? tout. On continue ? apprendre de nombreuses choses sur le lien de meutes, sur les fae et il y a de multiple rebondissement dont des morts ... ?Ce que j'ai vraiment appr?ci? c'est ?d'?tre dans la t?te d'Adam pendant certain chapitre, ?a change un peu. Un bon tome malgr? tout m?me si la relation Mercy/Adam stagne depuis leur mariage... C'est triste mais je sens la s?rie s'essouffl?e j'esp?re que la fin sera une belle apoth?ose et non pas un flop.?

    Pour les personnages et bien, nous n'en d?couvrons pas vraiment de nouveaux ? part Hao, on reste relativement camper sur la meute et ? part les "m?chants" il n'y a personne de nouveau vraiment transcendant... Tad se r?v?le un peu plus et c'est un bon point mais ? part ?a, rien de nouveau sous le soleil.?

    Idem pour l'?criture de Patricia Briggs, elle reste comme ? son habitude simple, fluide et garde ses touches d'humour qu'on lui connait si bien.?

    En conclusion, un bon 7?me tome mais largement en dessous des autres, ?a sent la fin...

    10 commentaires
  • Hubert Haddad : Le peintre d'?ventail Folio - 180 pages - 6.20??
    ?
    C'est au fin fond de la contr?e d'At?ra, au nord-est de l'?le de Honshu, que Matabei se retire pour ?chapper ? la fureur du monde. Dans cet endroit perdu entre montagnes et Pacifique se cache la paisible pension de Dame Hison dont Matabei apprend ? conna?tre les habitu?s, tous personnages singuliers et fantasques.?
    Attenant ? l'auberge se d?ploie un jardin hors du temps. Insensiblement, Matabei s'attache au vieux jardinier et d?couvre en lui un extraordinaire peintre d'?ventail. Il devient le disciple d?vou? de ma?tre Osaki. Fabuleux labyrinthe aux perspectives trompeuses, le jardin de ma?tre Osaki est aussi le cadre de d?chirements et de passions, bien loin de la voie du Zen, en attendant d'autres bouleversements...?

    Avec?Le peintre d'?ventail, Hubert Haddad nous offre un roman d'initiation inoubliable, ?poustouflant de ma?trise et de gr?ce.
    ?
    Mon avis :?
    J'ai re?u ce livre dans le cadre de mon partenariat avec Folio - que je remercie, vous conviendrez qu'il sort totalement de mon style de lecture g?n?ral mais quand j'ai lu le r?sum?, je n'ai pas pu m'emp?cher de le demander pensant avoir trouv? un livre doux, d?lectable, une pause de calme dans ma vie mouvement?e d'?tudiante et je ne me suis pas tromp?e.?
    ?
    Matabei est venu se r?fugier au coeur des montagnes suite ? un grave accident survenu en ville. Il arrive dans une petite auberge familiale et d?couvre une multitude de personnes diff?rentes dont un peintre d'?ventail qui lui apprendra tout cet art : Osaki Tanako. La vie de Matabei nous est racont?e par un de ses disciples : Xu Hi-Han avec beaucoup de d?licatesse et d'?motions malgr? la discorde qu'il y a eu entre eux. Xu Hi-Han ne ressortira pas indemne de sa derni?re entrevue avec son vieux ma?tre, une vraie le?on de vie.?
    ?
    J'ai mis du temps ? faire ce petit r?sum? tout simplement parce qu'il n'y a pas vraiment d'actions pures et que je ne savais pas quoi raconter sans vous g?cher de beaux ?v?nements. Ce livre se construit petit ? petit en r?v?lations sur les personnes de l'auberge avec comme point de mire Matabei qui se construisent autour de la nature. On d?couvre sa vie, ses douleurs, regrets mais aussi espoirs. J'ai ador? voir la nature ?volu?e, simple, belle au rythme des saisons. Elle est toujours pr?sente comme un cadre, un cocon protecteur pour ses personnes de l'auberge ayant choisies l'exil... Il y a bien sur des ?v?nements noirs que l'on apprend petit ? petit, l'auteur distille lentement les informations en gardant les m?me personnages, cette m?me nature qui est elle-m?me un personnage ? part enti?re dans ce livre. Un roman doux, calme ? lire d'autant plus calmement pour le savourer et en retirer toute la richesse.
    ?
    Je me suis rapidement attach? ? Matabei, cet homme qui reste justement un homme. Dans ce livre les personnages restent ? ?chelle humaine, ils font des erreurs, ont des regrets... Du coup on s'attache ? eux et on appr?cie les suivre, les d?couvrir. J'ai relativement peu de choses ? dire sur eux, ils font partis d'un tout et ? part un peu Matabei pour moi ils ne sont pas vraiment indissociables, ils ont tous quelques choses de touchants.?
    ?
    C'est une histoire avec laquelle il faut se laisser bercer au rythme de l'?criture tranquille et douce de l'auteur. Il ne faut pas en attendre une tonne de p?rip?ties, non, c'est simplement une histoire pour se sortir de la grande vitesse du train train quotidien, un petit moment de tranquillit? malgr? certains ?v?nements plus noirs que d'autres. L'?criture de cet auteur est divine, elle m'a litt?ralement berc?e et m'a fait un grand bien car elle changeait totalement des styles d'?critures des livres bit-lit que je lis la majeure partie du temps.?
    ?
    En conclusion, c'est un beau roman que je conseille ? ceux et celles qui veulent une lecture calme et enrichissante.?

    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique