• Pablo de Santis : La soif primordiale

    Folio - 273 pages - 7,40€Pablo de Santis : La soif primordiale

    Dans la Buenos Aires des années 1950, à l'ombre de la dictature, Santiago, un jeune provincial réparateur de machines à écrire, se retrouve par hasard responsable de la rubrique ésotérique du journal où il travaille et informateur du ministère de l'Occulte. Malgré son scepticisme à l'égard du surnaturel. Santiago assiste à une rencontre de spécialistes des superstitions, y est témoin d'un meurtre et mis en contact avec les antiquaires des êtres extraordinaires qui vivent dans la pénombre entourés d'objets anciens, vendent de vieux livres et sont la proie d'une soif primordiale, celle du sang. Le hasard ou le destin, mais surtout un étrange amour, puissant et troublant, amèneront Santiago à ne plus résister à cette soif et il devra alors chercher à survivre, peut-être pour l'éternité, dans un monde hostile. Avec La soif primordiale, Pablo de Santis s'approprie le mythe surexploité du vampire et parvient à lui redonner ses lettres de noblesse.


    Mon avis :
    J'ai longtemps été blasée par les livres de vampires à force d'en avoir lu des tas et des tas et pourtant, quand l'attachée presse de Folio m'a proposé ce livre parmi une liste, j'ai sauté sur l'occasion ! Je peux vous dire une chose : je ne regrette pas une seconde ! 
     
    Santiago est un jeune homme qui arrive à la ville pour trouver du travail. Il débute comme réparateur de machine à écrire auprès de son oncle et de fil en aiguille il devient rédacteur pour la rubrique ésotérique même s'il est très rationnel. Cependant, suite à ce travail, de nombreux problèmes vont lui tomber dessus, sauras-t-il faire face dans un monde qu'il ne connait pas ? Sauras-t-il dompté la soif primordiale ? 
     
    Le résumé est la chose qui m'a tout de suite tapé dans l'œil, chose rare puisque normalement c'est la couverture qui attire ! J'avais envie d'un petit livre de vampire et je l'ai demandé sans en attendre monts et merveilles et pourtant, je frôle le coup de coeur ! Au début, ce n'était pas gagné, le rythme était très lent, l'auteur prend son temps pour planter l'action mais une fois toutes les bases posées, j'étais littéralement hypnotisée et j'ai dévoré ce livre en quelques trajets de métro tant les pages défilaient rapidement. En effet, l'histoire est originale, le mythe du vampire est, ici, totalement reconstruit de manière assez humaniste. Je m'explique : dans ce livre les vampires ne sont pas présentés comme des bêtes assoiffés de sang, tuant tout sur leur passage ... non ! Les vampires sont des prisonniers de l'éternité, ils doivent accepter leurs conditions compliquées d'autant plus qu'ils n'ont pas le droit à l'amour. J'ai été très touchée par cette manière de voir les vampires, cette simplicité à leur égard, l'auteur n'en fait pas tout un plat d'avoir mis ces êtres dans son livre si vous voyez ce que je veux dire ; il n'y a pas de grandiloquence à leurs égards. On entre dans leur monde avec simplicité et on s'attache à eux ! 
     
    Pour en venir justement aux personnages, je les ai tout de suite apprécié. Ils sont complets, attachants, on les suit avec grand plaisir dans leurs pérégrinations. Santiago est un personnage touchant, un jeune paumé dans la grande ville et qui vit au jour le jour jusqu'à ce qu'il tombe sur la mauvaise mission... On le suit dans ses changements, dans son évolution jusqu'à l'acceptation de son sort. On voit à quel point cela le chamboule et j'étais très touché par son personnage durant sa période de perdition. Beaucoup de personnages gravitent autour de lui mais le second personnage qui m'a le plus plu c'est tout simplement son mentor si je puis l'appeler ainsi, j'ai nommé : Calisser. C'est un personnage très atypique et quand Santiago le rencontre ce n'est pas avec une effusion de joie qu'il l'accueil ! Mais petit à petit, en même temps que Santiago, je me suis totalement attachée à lui tant il est touchant, charmant dans son rôle de "jamais content", c'est un personnage à découvrir seul avec plaisir en lisant le livre ! Bien sur je pourrais vous parler d'autres personnages comme Luisa notamment mais je vous laisse les découvrir par vous même. 
     
    L'écriture de Pablo de Santis est une chose qui m'a beaucoup plu, elle est douce, calme et malgré les thèmes assez violent, la lecture reste tranquille sans que ce soit très gênant ! Enfin un roman qui ne joue pas la carte du suspense, toujours du suspense ! Le tout reste dans la simplicité et pourtant ça n'empêche pas d'aimer, de passer un bon moment ... Chapeau l'artiste ! 
     
    En bref, un livre sur les vampires qui ravira même les blasés du genre ! Merci Folio ! 

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :