• Pocket - 338 pages - 7,90€Olivier Péru & Patrick McSpare : Les Hauts Conteurs T4 - Treize dammés

    Perdu dans une grotte glacée, Roland est amnésique et prisonnier de sorcières qui l’empêchent de recouvrer la mémoire. Il tente de percer le mystère de ses bourreaux sans perdre l’esprit mais la folie est inlassable. Elle le dévore peu à peu et même un Cœur de Lion ne saurait lui résister. Pourtant les réponses aux questions qu’il s’est toujours posées sont à portée de voix… Car ses geôlières semblent tout savoir du Livre des Peurs. A Rome, Alexandrie ou dans les Alpes, les Haut-Conteurs cherchent Roland et Mathilde la Patiente. La jeune Eléna, le truculent Bouche-Goulue, Salim l’Insondable et Corwyn le Flamboyant collectent des indices partout et progressent vers le nord de l’Europe, sur la piste des 13 damnés et des origines du Livre des Peurs. Sont-ils prêts à découvrir ce que nul Conteur avant eux n’avait seulement osé imaginer ? Voici venue l’histoire mère de toutes les histoires, voici venu le temps des révélations…

    Mon avis : 

    Après avoir lu le troisième tome, j'ai directement commandé le quatrième et le cinquième tome!  A peine arrivé, le 4ème tome a été englouti et quel tome ! Excellent !

    Roland et Mathilde ont été enlevés par une mystérieuse secte de femmes portant le chiffre treize tatoué sur la main. Qui est ce vieil homme qui se prétend être l'auteur du Livre des peurs ? Les Hauts-Conteurs sont proches de ce qu'ils cherchent mais en ressortiront-ils indemnes ?

    J'ai totalement adoré ce quatrième tome ! Il est beaucoup plus sombre que les trois premiers, ici, on ressent que les deux hauts conteurs sont en danger et qu'il y a plus de chance de péril que de sauvetage. La magie noire mise en oeuvre dans ce tome nous montre le grand danger que courent Roland et Mathilde d'autant que les deux auteurs n'économisent pas leur imagination pour accentuer l'horreur de la secte des vieilles femmes ! C'est époustouflant ! On ne peut qu'être hypnotisé par tant d'imagination déployée avec brio ! Sincèrement, cette série est grandiose ! Tout l'univers créé par Patrick McSpare et Olivier Péru est vraiment dense, on y croirait presque ! Je vais bientôt lire le dernier tome et je vous avoue être très triste de quitter cette excellente série ! J'espère que j'aurais donné envie de la lire à certain d'entre vous parce qu'elle le mérite et que vous passeriez d'excellents moments de lecture !

    Les personnages sont géniaux ! Que ce soit les héros que les anti-héros, ils sont parfaits ! Roland, Mathilde et Mots-Dorés deviennent plus humains, moins héros/méchants sans peur dans ce tome au vu de leur situation désespérée ce qui fait qu'ils sont encore plus touchants (oui oui même Mots-Dorés même si à la fin, il reprend sa méchanceté originelle !). Asa, une petite fille un peu mystérieuse, est adorable ! Quand on comprend ce qu'elle est, son passé, j'ai été extrêmement surprise ! Les auteurs ne ménagent pas les personnages ce qui est surprenant pour une série jeunesse mais extrêmement plaisant !

    L'écriture des deux auteurs restent la même que dans les autres tomes même si elle est plus mature dûe à la noirceur des événements et à l'évolution des personnages. J'aime beaucoup quand l'écriture évolue avec les personnages, qu'elle colle plus avec leur maturité grandissante. 

    En bref : un excellent tome qui me fait me languir du cinquième que je lirai malgré tout très bientôt avec un petit pincement au coeur ! Chapeau les artistes !


    votre commentaire
  • Morgane de Cadier & Florian Pigé : Une île sous la pluie

    Balivernes éditions - 40 pages - 13€ 

    Non loin d'ici, il existe une île où il pleut tous les jours, du matin jusqu'au soir. Les habitants sont des chats bien élevés qui ne sortent jamais sans leur parapluie. 

    Mais un jour, venu de l'île voisine où il ne pleut jamais, un chat bien différent arrive parmi eux.. 

    Mon avis : 

    J’ai reçu ce livre de la part de Balivernes Editions que je remercie chaleureusement. Comme vous l’aurez surement remarqué j’ai une petite obsession pour les albums et romans jeunesses en ce moment due à mon futur métier alors quand j’ai l’occasion de découvrir de nouveaux auteurs je le fais avec une grande joie !

    Il existe deux îles proches l’une de l’autre et pourtant totalement opposées : dans l’une il pleut tout le temps et dans l’autre il n’y a jamais une goutte de pluie, le soleil y est roi ! Sur l’ile où il pleut tout le temps les chats qui y vivent sont très distingués et adeptes des bonnes manières alors quand un beau jour un chat de l’autre île arrive, il les bouleverse avec ses différences ! Mais les différences ne sont-elles pas bénéfiques ?

    La quatrième de couverture ainsi que le style des illustrations m’avaient donné terriblement envie de découvrir l’album et je vous avoue que je n’ai pas été déçue ! L’histoire est vraiment très sympathique d’autant que les illustrations complètent le texte de telle manière qu’on s’attache directement à l’univers et à ses habitants ! Je sais que les histoires sur les différences sont pléthores mais celle-ci sort un peu du lot grâce à ses personnages chats mais aussi et surtout avec ses illustrations car oui, j’ai adoré le style de Florian Pigé !

    Morgane de Cadier & Florian Pigé : Une île sous la pluie

    En effet, les illustrations de Florian Pigé sont de couleurs pastelles ce qui rend tout de suite l’univers chaleureux malgré l’austérité de l’ile de pluie. J'ai beaucoup aimé le contraste entre les deux îles bien que le tout se passe sur l'ile de pluie. Les expessions des chats m'ont fait littéralement fondre tant ils sont adorables (oui, oui même ceux à la mine blasée !), j'aime beaucoup les albums avec des animaux, cela permet à l'enfant d'excercer son imaginaire et de se retrouver universellement dans les personnages d'autant que si l'enfant possède un chat ou adore cet animal et le tour est joué ! 

    Le thème de la différence est divinement bien réalisé, tout en douceur ! Même si le chat de l'île ensolleillée à du mal à se faire accepter, il reste lui-même dans la joie et la bonne humeur ! Cet album est un album "fell-good" malgré le sujet difficile. Il n'y a pas de persécution du chat à proprement parler même si les autres chats ne sont pas extrêment gentils avec lui. Ce que j'ai adoré c'est que la finalité de l'histoire montre que les différences sont essentielles, si tout le monde était pareil on s'ennuirai et surtout, la différence est toujours bénéfique à l'un et à l'autre des camps, on gagne toujours beaucoup à ouvrir son esprit et à accepter que l'autre ne pense pas comme nous ! Une idée que les enfants comprennent bien mais qu'il est toujours bon de rappeller aux petits mais aussi aux grands ! 

    En bref, cet album a frôlé le coup de coeur avec moi. Je suis plus que ravie d'avoir découvert ce duo et surtout Florent Pigé ! J'ai hâte de découvrir d'autres oeuvres de ces deux artistes ! 


    votre commentaire
  • Éditions Courtes et Longues - 88 pages - 19,90€ 

    Au commencement, le monde était blanc et noir. Puis, les géants Gris sont arrivés, bientôt suivis par les Toucouleur qui se sont tout de suite sentis chez eux.
    Alors Brume, celle qui n'a peur de rien, a décidé que ça ne pouvait plus durer...

    Mon avis : 

    Quand j'ai reçu ce livre j'ai été très surprise ! En effet je ne m'attendais pas du tout à un roman illustré mais plutôt à un petit album jeunesse. Malgré ça, j'ai bien aimé ce petit livre mais il ne m'a pas transcendé ...

    Les Toucouleur arrivent sur une terre grise où seuls les Géants Gris résident. Le tout est triste et ils décident de mettre de la couleur, de la vie dans tout ça. Petit à petit le monde se colorise et les Toucouleur s'ennuient jusqu'à l'arrivée de Brume..

    Cette histoire qui narre la création du monde de façon poétique et laïque est très mignonne et enchanteresse. Après, il m'a manqué un petit quelque chose pour vraiment apprécier cette lecture. le tout est en effet très monotone avec un rythme fort lent. Certain diront que ça rajoute à la poésie et à la beauté de l'histoire mais sincèrement je ne suis pas de ceux là, je me suis souvent ennuyée durant ma lecture car il y a très peu d'événements forts, très peu d'actions du coup je ne le conseille pas du tout à ceux qui aiment tout ce qui est mouventé, rythmé. Concernant l'histoire avec tout ce qui est couleur, j'ai trouvé que c'était une merveilleuse idée de base et cela introduit en plus la notion d'art chez les enfants, notion qui reste souvent floue malgré tout les efforts.

    Les personnages sont très mignons et leurs évolutions sont cohérantes. Après, je n'ai pas eu d'attachements particulier pour l'un deux, ce n'étaient que de simples acteurs de l'histoire.. Généralement quand je n'accroche pas de suite avec les personnages mon ressenti reste fort mitigé et ce livre ne fait pas exception à la règle..

    Ce que j'ai le plus apprécié : les illustrations ! Limo est un illustrateur que je ne connaissais pas du tout mais j'ai eu un coup de coeur pour sa griffe d'artiste ! le mélange du gris, du blanc et des couleurs plus vives est parfaitement orchestré ! A voir de toute urgence ! En ce qui concerne l'écriture elle est simple mais poétique, très jolie pour les enfants !

    En bref, un petit livre sympathique mais qui ne me restera pas en mémoire bien longtemps malheureusement ...


    votre commentaire
  •  Thierry Magnier éditions - 272 pages - 14,50€La voix de la meute T1 - Les remplaçants de Gaïa Guasti

    Mila, Ludovic et Tristan sont amis d'enfance. Si chacun a suivi sa propre voie ils ont gardé le rituel des retrouvailles à la Résurgence du loup pour fêter leurs anniversaires. Cette fin d'automne, ils sont agressés et mordus par quatre chiens sauvages. Passé le choc, ils se rendent compte que lors d'une grosse émotion ils se transforment en bête agressive. Ils sont devenus loups garous. Il leur faut maintenant comprendre et tenter de dominer cette transformation. Chacun à sa manière, les adolescents découvrent leur nouvelle nature, la sauvagerie qui les habite et qui les libère aussi parfois. C'est sans compter sur la présence d'une louve rousse habitée par un obscur instinct de vengeance et qui traque sans relâche les trois amis.

    Mon avis : 

    Amoureuse des histoires de loups-garou quand j'ai vu ce petit roman, premier tome d'une trilogie, je n'ai pas hésité une seule seconde et je me suis plongée dans la lecture. Le roman s'est avéré captivant mais fort lent !

    Je ne ferai pas de résumé de l'histoire car il y a tellement de détails et de surprises importantes que j'aurais peur de vous spoiler ne serait-ce qu'une information importante ! En premier lieu, ce qui m'a le plus frappé c'est l'originalité de l'histoire ! J'ai lu énormément de livres sur les loups garou et je n'avais jamais rencontré une histoire comme celle-ci, ça change !

    Ainsi le tout se révèle fort passionnant mais on devine rapidement les événements à venir sauf la fin qui m'a énormément déçue par son caractère flou et incertain. En outre, je tiens à vous prévenir que si vous cherchez un livre bourré d'actions, vous serez certainement déçu par celui-ci. En effet, bien qu'il y ait de l'action, ce n'est pas le point principal de ce tome qui est plus de l'ordre de l'introduction. On découvre l'univers, la mythologie autour de la lycanthropie mais aussi et surtout, on découvre la psychologie fouillée des personnages.

    Le trio de personnages principaux est original. En effet, dès qu'on voit un trio avec une fille et deux garçons on comprends qu'il va y avoir un trio amoureux. Cependant, ici, ce triangle est très discret, très doux, toujours en arrière de l'action. Les trois personnages sont tourmentés, on comprends qu'ils ont vécu des choses difficiles dans leur enfance, choses qui les ont rapprochés, soudés. J'ai hâte de les voir évolués dans les tomes suivants pour découvrir comment ils vont faire pour se libérer ou non de la lycanthropie ! Les autres personnages, bien que secondaires, ont eu aussi une grande place dans l'histoire et leur psychologie est aussi bien fouillée que pour les personnages principaux, c'est assez rare dans un livre jeunesse !

    Le style d'écriture de Gaia Guasti est simple mais particulièrement agréable à lire. En effet, elle prend son temps pour les descriptions des lieux, de la légende autour de la lycanthropie mais aussi et surtout, elle développe beaucoup la psychologie des personnages, ce que j'apprécie beaucoup !

    En conclusion, c'est un excellent livre sur les loups-garous qui change de ce que l'on a l'habitude de lire. A découvrir de toute urgence si vous êtes amateurs du genre !


    votre commentaire
  • Les lions ne mangent pas de croquettes de André Bouchard Seuil Jeunesse - 32 pages - 15€

    «Pas de chien, ni de chat !» ont déclaré papa et maman.
    Comme Clémence est une petite fille obéissante, elle a donc amené un lion à la maison.
    En sortant de la salle de bains, la maman de Clémence a brusquement décidé de partir en voyage, sans prendre le temps de caresser le lion.

    Mon avis : 

    J'ai souvent vu cet album sur les sites parlant de littérature jeunesse alors quand je l'ai vu à la bibliothèque je me suis penchée dessus. Malheureusement, et bien que j'ai passé un bon moment de lecture, il m'a manqué quelque chose pour vraiment apprécié ...

    Clémence est une petite fille espiègle qui veut un animal mais son papa et sa maman ont dit "pas de chien, ni de chat" qu'à cela ne tienne elle a rapporté un ... lion !

    L'histoire est vraiment absurde mais, je l'avoue, très mignonne et amusante. J'ai adoré le contraste entre le texte et l'image. En effet, le texte nous narre ce que fait le lion avec beaucoup d'ironie et on ne comprend tout qu'en regardant les images : il mange tout le monde. Ce jeu subtile entre texte et image est vraiment agréable et il me semble que c'est la première fois que je lis un album où il y a un véritable jeu autour de ça ! En outre, la fin est géniale, je ne m'y attendais pas du tout et j'avoue avoir bien ri de ce retournement de situation ! Passer l'amusement, je n'ai que peu aimé l'histoire que j'ai trouvé trop simplette mais je suis sure que les enfants doivent beaucoup rire avec ce gros lion et je pense que c'est un très bon moyen d'approche à l'humour au second degrès !

    Sincèrement, le lion est vraiment mignon, on ne peut même pas lui en vouloir de croquer des gens puisqu'il faut bien qu'il mange ! "Les lions ne mangent pas de croquettes" hein ! Les illustrations lui donnent des expressions extrêmement drôles, il a toujours une sorte de petit air blasé qui me fait irrésistiblement pouffer de rire ! Si je devais parler d'un personnage que j'aime moins, ce serait la petite fille, Clémence, pour sa grande naïveté trop agaçante à mon goût.

    Les illustrations sont sobres, toujours sur fond blanc ce qui fait un beau contraste avec les couleurs. Comme je l'ai dis un peu plus haut, j'adore la manière d'illustrer le lion, son petit air mi blasé mi ingénu est vraiment amusant ! L'auteur dépeint les émotions sur les visages et il n'y a jamais de doute à avoir : les humains ont peur ! Ce talent aide les enfants à comprendre la subtilité entre le texte et l'illustration et c'est vraiment bien joué !

    Les lions ne mangent pas de croquettes de André Bouchard

    En ce qui concerne l'écriture, elle reste simple, très orale ce qui permet de bien s'amuser quand on lit l'histoire à voix haute aux enfants. Il y a beaucoup de rythme et une chute amusante à chaque fin de paragraphes. Lauteur ne sous-estime pas les enfants et joue vraiment avec le langage et les images pour le plus grand plaisir des lecteurs petits et grands.

    En conclusion, c'est un très bon album que je ne conseille pas malgré tout. En effet, il m'a manqué un petit je-ne-sais-quoi pour vraiment tomber sous le charme ! Ainsi je vous invite à le feuilleter en magasin pour vous faire votre propre opinion.


    votre commentaire
  • Pocket - 380 pages - 7,90€ Patrick McSpare et Olivier Péru : Les Hauts Conteurs T3 - Coeur de Lune

    Ravengen est une terre maudite, tous ses habitants vous le diront. Le seigneur Othon le Loup y a sauvagement tué sa femme, la douce Beatrix, avant de disparaître à son tour, en laissant de nombreux cadavres derrière lui. Quarante années plus tard, l'on murmure encore que le spectre de la Dame de Lune hante ces bois sombres, accompagnée de l'âme perdue de son bourreau. Happés par un tourbillon de folie et de sang, dans la chaleur torride de l'été germanique, les Haut Conteurs, Roland Cœur de Lion et Mathilde la patiente, rejoints par le truculent Geoffroy Bouche-Goulue, vont tenter de percer les mystères de ce sinistre pays. Qui est cette Bête Dévoreuse, hurlant à la Lune et coupable de tant d'atrocités ? Amours secrètes, vengeances assassines, monstres démoniaques...

    Mon avis :

    Après avoir lu le second tome j'ai fais une petite pause. Quand mon amie Alicia de Accrocdeslivres m'a offert ce troisième tome pour mes 21 ans, je me suis promis de le lire rapidement ! Les mois ont passé et quand je l'ai sorti de ma PAL je l'ai rapidement lu ! Cependant même si j'ai apprécié ma lecture, j'ai trouvé qu'il était bien en dessous des deux premiers ! 

    Dans ce tome Roland parcours l'Allemagne pour venir en aide à un membre de la confrérie des Hauts Conteurs mais aussi pour continuer à chercher des pages du livre des peurs. En arrivant avec Mathilde et Elena, il ne se doutait pas qu'il allait tomber sur une sombre affaire de Malebête...

    Bien que j'adore les loups-garou, j'ai trouvé ce tome très lent. En effet, dans leur traque, ils tournaient beaucoup en rond alors même si on se prend au jeu, on trouve vite le temps long. En outre, il y a beaucoup de répétitions, beaucoup d'incompréhensions autour de ce que veulent vraiment faire notre groupe de Hauts Conteurs, j'ai même eu parfois qu'ils avaient perdu leur chemin... Après, je vous avouerais que, aimant la série, j'ai continué ma lecture avec plaisir mais j'aurai malgré tout aimé plus d'actions au lieu d'une simple mêlée à la fin. De plus, dans ce tome, le livre des Peurs est totalement passé à la trappe, aucune page trouvée, aucune révélation autour.. La curieuse en moi était totalement déçue ! Mais bon, étant fan, je dirais quand même que c'est un bon tome où l'histoire principale s'essoufle un peu mais je suis sure que le quatrième relevera le tout ! 

    Roland change beaucoup dans ce tome, on sent qu'il murit, il tombe amoureux et s'essaye à la drague - ce qui est particulièrement amusant tant il rame ! Pour le reste, il est fidèle à lui-même, toujours à se sacrifier pour le bien des autres. Mathilde m'a énormément plus dans ce tome, elle est de moins en moins froide et j'aime beaucoup son humour caustique ! Les deux autres personnages faisant partis du groupe sont aussi très sympathiques ! Nous découvrons Bouche-Goulue, un haut conteur bien gourmand et très drôle ainsi qu'Elena que nous avons quelque peu apperçue dans le second tome. C'est une jeune femme pleine de ressource qui ne colle pas vraiment avec ce qu'on pense des femmes de l'époque de l'histoire mais c'est tout à fait appréciable ! 

    Pas de nouveauté niveau écriture, c'est toujours aussi excellent même si le rythme n'est pas assez soutenu pour moi. C'est toujours un plaisir de se plonger dans les écrits de ces auteurs ! 

    En bref, un bon troisième tome même si on ressent que c'est un tome central où l'histoire s'essoufle un peu pour certainement repartir sur les chapeaux de roues ensuite ! Vivement ma lecture de la suite ! 


    votre commentaire