• Sandrine Beau & Marie Desbons : Le petit chaperon qui n'était pas rouge

    Sandrine Beau & Marie Desbons : Le petit chaperon qui n'était pas rougeMilan - 30 pages - 9,90€

    Il était une fois une petite fille qui vivait au bord d'une forêt, dans le nord de la Russie. Sa grand-mère, qui tricotait, lui avait fait un long manteau bleu, de petits gants bleus, et lui avait cousu une chaude chapka bleue. Si bien que tout le monde l'appelait "Le Petit Chaperon bleu".

    Mon avis :

    Nous connaissons tous Le petit Chaperon Rouge qui a bercé notre enfance et qui est ancré dans notre culture littéraire. Ici, point de Chaperon Rouge mais un Chaperon Bleu ! Cette histoire, qui reprend le schéma du conte bien connu, y ajoute une touche d'originalité et d'humour bienvenus.

    Anouchka est une petite fille espiègle qui aime se promener en forêt. Un jour, sa mère l'envoie apporter un petit pot de miel à sa grand-mère malade. Évidemment, tout ne se passera pas comme prévu et elle n'arrivera pas seule chez sa grand-mère !

    Mon petit résumé vous fait penser au Petit Chaperon Rouge ? C'est voulu ! En effet, l'histoire de base est reprise mais Sandrine Beau s'en éloigne pour rajouter de l'originalité et de l'humour. Je me permets de ne vous raconter aucun rebondissement car ils sont si surprenants qu'il serait dommage que je vous en divulgue n'en serait-ce qu'un seul ! Ce que j'ai absolument adoré c'est la fin ! En effet, il n'y a pas qu'une fin non, non il y en a 4 ! Selon son humeur, son envie, son machiavélisme ou sa gentillesse du moment on peut choisir celle qui nous plait ! Petite mention spéciale pour mon côté professeur : la possibilité de laisser aux élèves d'écrire leur propre fin, allier la littérature, la lecture et l'écriture qui dit mieux ?!

    Sandrine Beau & Marie Desbons : Le petit chaperon qui n'était pas rouge

    J'ai totalement adoré Anouchka qui est une petite fille mignonne, espiègle et débrouillarde. La suivre dans sa petite promenade est un plaisir et on s'amuse de ses légères mésaventures. Les personnages secondaires qu'elle rencontre sont très drôles quoique parfois un peu trop simples à amadouer ce qui représente le petit point noir de l'album. En effet, les personnages secondaires ont peu de consistance, ils sont mignons, joliment dessiner mais il n'y a pas de réel "challenge" avec eux pour le personnage principal même si, certes, c'est un enfant !

    En parlant des illustrations, elles sont très belles, très colorées et vivantes. Un véritable plaisir pour les yeux ! Les tons sont chauds quand les personnages sont à l'intérieur mais ils sont froids à l'extérieur à cause de la neige de la Russie, c'est très réaliste et chaleureux à la fois, à découvrir de toute urgence !

    Sandrine Beau & Marie Desbons : Le petit chaperon qui n'était pas rouge

    6/40 livres lus


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 15 Octobre 2016 à 19:46

    J'avais beaucoup aimé cet album jeunesse et le côté décalé du titre (très accrocheur par conséquent)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :