• Edwige Chiroutier : Aborder la philosophie en classe à partir d'albums de jeunesseHachette - 207 pages - 23.75€

    Parce que la littérature, à travers la fiction, nous offre une pensée sur le monde et la condition humaine, elle permet aux élèves d'apprendre à réfléchir rigoureusement sur les grandes interrogations philosophiques. Alors, pourquoi ne pas amener les élèves de l'école élémentaire à penser par eux-mêmes à partir de la littérature de jeunesse ? Tel est l'objectif de cet ouvrage qui se propose de mettre en place des ateliers de réflexion philosophique dans les classes. A partir d'un large choix bibliographique permettant des mises en réseau d'ouvrages de littérature de jeunesse sur les questions philosophiques, il offre des progressions précises à organiser sur une année scolaire.

    Mon avis :

    En tant que future professeure des écoles de cycle 3 (CM1) et grande partisane du "il faut donner la parole aux enfants et développer leur esprit critique", quand je suis tombée sur ce livre je n'étais que joie ! En effet, ce livre de pédagogie pratique montre des exemples concrets sur comment travailler le développement de la parole et de l'esprit critique grâce à des albums de littérature jeunesse.

    Dans cet ouvrage, Edwige Chiroutier évoque une multitude de thème allant de l'amitié, l'amour et la différence au travail et à l'argent en passant par de grands thèmes comme la mort, la vieillesse, la tolérance etc.. Bien que certains thèmes ne m'intéressent pas plus que ça, je pense utiliser la méthode durant l'éducation morale et civique quand viendra le moment de parler de ce qu'est la différence, le racisme, les différences filles/garçons par exemple.

    Ce que j'aime dans cette méthode c'est qu'il y a une grande marge de manœuvre, il n'est pas obligatoire de suivre le modèle prédéfini, ni d'utiliser obligatoirement les albums présentés. En premier lieu il faut présenter les albums, choisis selon le thème, aux élèves en les lisant à voix haute puis les faire tourner aux élèves avant de leur poser une question vague qui n'attend pas une seule et unique réponse par exemple : Qu'est-ce que l'amour ? ce qui conduira des débats entre les élèves. Le maître aura donc un rôle de régulateur de la parole et de scribe des réponses des élèves (à moins qu'un groupe d'élèves n'ait cette charge). Grâce aux albums lus, les élèves ont déjà des possibles idées de réponses, ils seront donc moins sujet à la page blanche ou plutôt au manque de parole. Seul bémol auquel je ferai attention lors de la mise en place de ces séances : les réponses mi-formatées données dans les albums. En parlant des albums : il est possible d'utiliser des albums présents dans les listes de références et donc de contribuer à la culture littéraire commune des élèves par le biais du corpus utilisé !

    Petit plus supplémentaire : la possibilité de transversalité ! En effet, on étudiera des albums donc il est tout à fait possible de les utiliser en art visuel et en étude de la langue en créant nos propres petits albums autour du thème ou même une exposition illustrée accrochée dans le couloir ? Les idées ne manquent pas !

    Alors si vous avez des cycles 2 ou 3 et que vous souhaitez introduire des débats philosophiques pouvant être couplés à diverses disciplines, ce livre peut vraiment vous aider !


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique